25 septembre 2008

poulet frites ?

J’ai 22 ans. Et je suis ce que l’on appelle une gourmande. Une grosse gourmande. Voire une “goinfre”. Ca, c’est du moins ce que disent les autres.

Les autres. Ceux qui mangent un petit déjeuner le matin, un déjeuner à midi, un thé au goûter et un dîner le soir. Ceux pour qui le réfrigérateur est un élément d’électroménager comme un autre. Ceux à qui le sentiment de satiété suffit. Les bienheureux.

J’ai toujours été rondelette. Voire ronde. Voire bien ronde. J’ai subi les moqueries d’usage, les regards courroucés des vendeuses. Les regards sur la plage. Mais personne ne s’est douté que mes rondeurs sont la partie visible d’un combat qui fait rage à l’intérieur de mon corps, qui bouillonne dans ma tête jusqu’à l’explosion.

Je suis malade. Je crois. Du genre de maladie qui ne se voit pas, qui ne se devine pas. Je ne suis pas qu’une bonne vivante. Je suis dépendante. Dépendante à la nourriture, et oui, ça existe et c’est terrible. Je me sens seule face à ça. Comment expliquer que non, un repas copieux ne suffit pas forcément, que quand je suis stressée j’ai besoin de vider mes placards ? Comment expliquer que j’angoisse dès que les placards ne sont pas pleins, et que je souffre quand ils le sont parce que je ne pourrai pas satisfaire mes pulsions ? Comment faire comprendre que non, je n’aime pas le chou fleur, mais que j’en reprendrai trois fois si le plat reste sous mon nez ?

J’ai besoin de partager cela…

Posté par Poulet Frites à 03:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur poulet frites ?

Nouveau commentaire